Amour et Fécondité : le Congrès du GROS – Après-midi 2/2

GRAS POLITIQUE A EU LA CHANCE D’ÊTRE INVITÉ À ASSISTER AU CONGRÈS DU GROUPE DE RÉFLÉXION SUR L’OBÉSITÉ ET LE SURPOIDS (GROS). LE THÈME DE CETTE RENCONTRE 2017 ENTRE SOIGNANT.ES ET PROFESSIONNEL.LES DE LA SANTÉ ÉTAIT : AMOUR ET FÉCONDITÉ.

Vous trouverez ici le compte-rendu de cette journée, certes subjectif car nous n’avons pas pu tout prendre en note. Les paroles rapportées sont celles de soignant-es et de chercheur.se.s.

 

 

Apparence physique et amour, le point de vue du sociologue

Professeur Jean François AMADIEU, Sociologue, Paris

 

Les photos sont la première motivation d’utilisation par les femmes des réseaux sociaux 28% des jeunes de 18 à 25 ans sont sur des sites de rencontres, 1 sur 2 a une relation sexuelle dès le 1er soir, on constate une hausse de 50% du nombre de partenaires en 20 ans aux USA.

Il y a  une part hégémonique du poids de l’apparence dans le choix des rencontres : exemple frappant Tinder, personne ne lit les bios, la photo ou rien.

En 1990, quel était l’IMC préféré des hommes pour les femmes ? 20,4 – Quel est il en 2010 ? 18,4 mais avec des seins et des fesses.

L’amour rend il aveugle ? scientifiquement oui et non, les gens amoureux voient leur partenaire de manière plus positive qu’il-elle ne l’est, mais sont aussi conscient-es de la façon dont le partenaire est perçu par les autres.

Capital érotique : joue un rôle croissant dans la vie sociale et au travail, sexualisation des rectuements et du travail, poitrine, talons, maquillage, blondeur : salaire plus élevé.

Arborer un décolleté c’est 4x plus de chances de décrocher un entretien à un CV équivalent, être mince c’est 90 réponses positives être obèse 15 réponses positives.

Avez vous déja eu envie de faire l’amour avec le recruteur ? Question posée à H et F : 29% de OUI pour les H, 91% de NON pour les F

75% des recruteurs et 48% des recruteuses déclarent qu’il est important que lea candidat-e leur plaise physiquement

La taille, le poids et l’apparence en général varient selon les milieux sociaux et se transmettent. L’homogamie est telle que les apparences et les statuts sont assez comparables dans les couples qui durent (niveau instruction, parents, beauté)

Etre mariée et avoir des enfants pénalise la carrière des F mais favorise celle des H, l’âge des H au mariage est supérieur de plusieurs années à celui des F

La beauté est un attribut social plutôt féminin qui s’échange contre un capital social et économique détenu par les H

Influence des milieux féministes aux USA pour lutter contre la négation de la sexualité des obèses

Représentation du handicap : 0,7% à la télé, 18,4 dans la population

En France en 2011 3% de personnes obèses à la télévision contre 18% de la population, aucune représentation de personnes obèses héros ou amoureux

La vision sociale de l’amour et de la sexualité est esthetisée, comme réservée aux jeunes et aux  »belles personnes’

Traumatismes psychiques, binge eating et obésité

Docteure Pierrette WITKOWSKI, psychiatre des hôpitaux, UMC CHRU Nancy
On va parler d’obèses avec IMC>35 candidat-es à la chirurgie bariatrique qui ont des histoires de traumas et de TCA de type hyperphagie compulsive
Binge eating : crise compulsive : accès hyperphagiques définis depuis 2013 : grande quantité de nourriture,sentiment de perte de contrôle, ingestion rapide, manger sans faim, seul en cachette, culpabilisation, réplétion gastrique
il y a des bingeurs-ses qui se mettent en restriction dans l’intervalle des crises, d’autres non, on peut cumuler boulimie et binge = obésité massive
Le binge eating ne rentre pas encore dans la liste des addictions mais un certain nombre d’addictions comportementales pourraient l’être : anorexie, boulimie, binge eating, alimentation émotionelle
Cas d’une dame qui a arrêté le binge eating après son opération du by pass mais qui va désormais au casino, d’autres cas d’addiction au sexe, cyber dépendance après opération
Tolérance marquée : le sujet augmente le oomportement pour obtenir le même effet / agitation ou irritabilité en cas d’impossibilité de s’adonner au comportement
Le binge eater ne peut pas réduire ou contrôler, les épisodes surviennent souvent quand le sujet doit remplir des obligations (stress)
Traumaset binge eating : 82% de psycho traumatismes chez 176 patients des 2 sexes, (54% violences psychologiques, 31% violences physiques 29% abus sexuel)
Sur 1484 patient obèses 78% de psycho traumatismes relevés au CHRU de Nancy, 81% chez les femmes
Il est impératif de traiter le binge eating avant la chirurgie bariatrique, et ne pas se leurrer, ca peut revenir à l’aune d’un événement traumatique
Utilité du génogramme pour identifier les traumas : histoire abandonnique, deuil dans l’enfance
Les psychotraumatismes de l’enfance seraient à l’origine de perturbations du systeme serotoninergique et / ou de l’axe corticotrope contribuant à favoriser le développement d’un TCA
Des dysrégulations émotionnelles, les troubles de l’attachement, attachement insécure sont susceptibles d’expliquer la survenue des TCA
Les relations d’attachement changent tout au long de la vie, on peut avoir un sujet de résilience et avancer sur ces questions
Le binge est le TCA le plus retrouvé chez les obèses, les patients qui démarrent en obésité devraient trouver une aide dès le départ pour aider sur la compulsion, et ne pas laisser le binge s’aggraver
Le binge est un moyen pour le patient de réguler son stress, c’est un « médicament » à gros effets secondaires, mettre un bingeur au régime c’est le conduire à l’anorexie ou à d’autres TCA
Sans adhésion à la thérapie, si le patient bingeur est opéré il y a des risques de reprise pondérale, de bascule addictive, de décompensation dépressive
Attention à ne pas confondre addiction comportementale et addiction à des produits, il n’y a pas réellement d’addiction à un produit alimentaire
Il est terrifiant de voir des obèses en service de re nutrition avec des sondes de nutrition gastrique parce qu’ils ont basculé dans l’anorexie
Sur les anneaux et les by pass verticaux : contre indication totale du binge eating, sur la sleeve et le petit by pass : possibilité si réel accompagnement thérapeutique

Bien s’attacher pour mieux se détacher

Madame Jeanne SIAUD-FACCHIN, psychologue clinicienne, psychothérapeute

L’attachement est un besoin primaire, universel, physiologique et psychologique, c’est le lien fondamental et fondateur, la base de sécurité interne.

Rôle des neurones miroirs dans l’attachement : groupement de neurones dont la fonction est d’imiter au niveau de l’apprentissage et du ressenti de l’autre elles sont à la racine et base de l’empathie

Ces neurones miroirs nous permettent de ressentir sympathie et antipathie quand on rencontre qqun-e pour la première fois, essentielles dans les relations précoces
Le sous bassement du processus d’attachement : processus hormonaux qui renforcent le sentiment de sécurité : ie : ocytocine pendant la grossesse qui favorise l’attachement primaire par l’allaitement indu
3 types d’attachement : secure ( la figure d’attachement sera tjrs là quoiqu’il arrive), insecure évitant (le bébé apprend très vite qu’il ne peut compter sur personne, la figure d’attachement évite le lien), insecure ambivalent (ne sait jamais si qqun sera la)
80% des enfants qui consultent en psychologie et psychiatrie ont des troubles de l’attachement, 30% dans la population générale
Attachement sécure : autonomie flexibilité, stabilité psychologique, confiance en soi et dans la vie, liberté
Attachement insécure évitant : contrôle, maitrise, distance, agressivité, rigidité cognitive et émotionnelle, trouble communication sociale, peur de l’environnement, trouble anxieux, dépression etc
Attachement ambivalent : dependance affective, quête illimitée de l’amour, exister dans le coeur et yeux des autres, besoin de se remplir, addictions, manque d’empathie, peur de l’abandon
Réparer les psycatrices (jeu de mot de médecin), tout se joue toute la vie grâce à la plasticité cérébrale, production de neo neurones en permanence qui s’intégrent au reste du cerveau si on les soumet à un apprentissage
Etudes de Harvard Richard Waldinger, comparaison entre jeunes étudiant-es favorisé-es et jeunes de milieux difficiles et on observé pendant 80 ans cette population : une seule dimension significative dans cette étude qui permet de vivre plus vieux plus heureux et en bonne sante : le lien.
La qualité de présence du thérapeute est capitale, la chaleur humaine est incontournable du rôle se soignant, il est temps de passer à la presence bienveillante.

Libérer les femmes

Docteure Stéphanie HAHUSSEAU, psychiatre, psychothérapeute, Paris

Les études prouvent qu’une femme séduisante est une femme qui fait du 90C. L’étude a été réalisée en changeant la taille de bonnet d’une auto-stoppeuse et la corrélation arrêt de voiture et bonnet de poitrine.

En tant que thérapeute et soignant il faut aider les patientes à travailler sur elles MAIS sans ignorer les situations délétères

Il faut aider les femmes à se libérer, des expériences passées qui grèvent le comportement alimentaire mais aussi des situations en présence

Les femmes sont tiraillées par des injonctions contradictoires : consommer mais perdre 3 kilos, être spontanée mais se remettre en question, elles mettent les F dans une forme de sidération

La colère est jugée comme normale pour les hommes alors que les femmes sont taxées d’hystériques

La maltraitance infantile doit être recherchée en cas d’obésité, les patients déclarent à 95% avoir eu une enfance heureuse au premier rdv mais il ne faut pas s’y arrêter

Il faut aider les patient-es à réaliser que leurs expériences d’enfants ne sont pas anodines : 70% des obèses ont des expériences infantiles hostiles

Les TCA sont plus sévères plus précoces et plus de comorbidites psychiatriques chez les patient-es avec enfance difficile

L’attachement secure représente seulement 10% des gens qui souffrent de TCA, l’attachement insécurise provoque une altération précoce le l’axe du stresse = compulsion de réconfort

On a tendance à laisser la responsabilité de l’attachement aux F mais c’est bidon. Les hommes ont le loisir de faire le choix de s’occuper de leurs enfants quand ca les arrange pas les F.

Une mere reconnaît à 90% les cris de son bébe, un homme moins SAUF si il passe plus de 4h par jour avec son bebe, alors les résultats sont identiques

Idéalisation de la maternité auprès des femmes, accomplissement par l’enfant, alors que le pic de bonheur quotidien observé se fait au moment où les enfants partent de la Maison pour les femmes

Libérons les femmes du poids du passé et de l’enfance, de la responsabilité exclusive du couple, de la qualité de l’attachement chez l’enfant, du poids des émotions des autres

Dans un avenir prochain on peut sortir souhaiter que les h ne considèrent plus la sexualité comme un besoin, qu’ils soient sensibilises à leurs émotions et à celles des autres
En psychologie de l’enfant on voit 4 à 5 garçons / 1 fille. Les mamans s’inquiètent plus facilement pour les petits garçons que les petites filles
On valorise le passage à l’acte chez le petit garçons alors qu’on valorise l’émotion chez les petites filles
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s