Intermarché met le Père Noël au régime

Ah la magie des fêtes dans les hypermarchés ! Les promotions sur le foie malade d’oie ou de canard, les chocolats à la liqueur qu’on achète quand même, la purée de marrons qui colle au fond du plat et la bûche à la graisse hydrogénée à seulement 9 euros 99 centimes ! De belles opportunités capitalistes pour les vendeurs de bouffe, qui ne se privent pas de réaliser de jolis bénéfices avec des produits pas toujours très « healthy », mais synonymes de repas familiaux, de congès et de retrouvailles heureuses.

L’alimentation pendant les fêtes est un sujet bien plus compliqué que celui des apports énergétiques. Dans les familles aux moyens financiers réduits, avoir une table de fête remplie de choses bonnes, riches et rares est un véritable sacrifice, qu’elles font avec plaisir par tradition et par volonté de gâter leurs proches. La notion de plaisir, de partage, et de plats familiaux transmis par les générations, est au centre de la table de fête. Nombreux sont les foyers qui s’endettent au moment de Noël afin de pouvoir assurer des plaisirs simples à leurs familles, cadeaux et mets.

D’autre part, l’équilibre alimentaire ne se fait pas sur une période de 10 jours. C’est un long exercice de chaque jour, qui se fait en fonction des moyens des individus (un kilo de lasagnes industriels est un repas moins cher qu’un kilo de poivrons pour une famille), des habitudes alimentaires, des éventuels troubles du comportement alimentaire, et des régimes diététiques particuliers aux personnes. Vous ne risquez pas l’obésité monstrueuse parce que vous prenez deux fois de la dinde le 25 décembre. Stigmatiser un gros lors de cette période est tout à fait contre-productif. Nous ne devenons pas gros à cause des fêtes.

C’est Intermarché qui gagne la palme de la plus grande hypocrisie alimentaire de décembre avec sa nouvelle publicité dont voilà le pitch ; pour sauver Noël, et recevoir leurs cadeaux, les enfants doivent faire maigrir le Père Noël qui ne passe pas dans la cheminée. Ils apportent donc du chou et de la salade Intermarché à ce bon gros, qui pourra maigrir et réussir à rentrer son cul dans la cheminée le jour J. Merveilleux exemple de grossophobie dissimulée derrière des décors de neige artificielle et des faux arômes orange-canelle : c’est encore la faute du gros ! Le gros va faire rater Noël ! Dégraissons l’ancêtre !

Il est sans doute plus facile à Intermarché de faire de la communication facile et mièvre sur fond de chant de Noël que de s’engager pour l’éducation alimentaire de ses clients : affichage des calories, choix des filières d’approvisionnement, huile de palme, additifs alimentaires dans les plats préparés, option végétariennes ou vegans, baisse des prix significatives sur les aliments sains de première nécessité … Voilà autant de batailles concrètes que le géant de la distribution pourrait mener, bien plus efficaces que la mise au régime d’un personnage de fiction.

Rassurez vous, malgré cette campagne toute jolie et toute saine, Intermarché vous propose des promotions et des réductions sur des produits qui le sont beaucoup moins lors de cette période. Il vous suffit de consulter le prospectus alimentaire dédié à la fin d’année pour vous rendre compte que le seul fruit ou légume proposé moins cher est la clémentine. Ca va faire chiche.

Le rôle des enfants dans cette publicité agace particulièrement. Une étude récente prouve que dès 5 ans, les enfants ont déja enregistré les préjugés et clichés sur les personnes grosses. Très petits, ils-elles sont bombardés d’images négatives sur les corps différents, et d’injonctions perturbantes au bien manger et à la consommation. Les petites filles sont particulièrement sensibles à ce climat anxyogène et peuvent déclarer très tôt des phobies alimentaires ou des troubles graves. Renforcer ces préjugés et ces messages négatifs en abîmant le dernier personnage positif gros semble dangereux. Même le Pêre Noël doit avoir des abdos ?

Faut il vous rappeller que malgrè son obésité morbide, ce bon Papa Noël a toujours réussi à distribuer les cadeaux de tous les enfants du monde, et cela en moins de 24h ? UPS et Usain Bolt peuvent se rhabiller …

 

Publicités

Une réflexion sur “Intermarché met le Père Noël au régime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s