Pour contribuer à la liste, adressez vos témoignages à graspolitique@gmail.com

Soignant-es, vous êtes sur cette liste car vos usager-es ont rapporté des comportements ou des maltraitances grossophobes.

 03

Marie-Annick Lebreton,

Gynécologue

Hôpital de Montluçon.

Témoignage : « Ma mère m’a emmenée la voir à 13 ans pour que je prenne la pilule afin de réguler mes règles et mon acnée (classique). Dès cette première consultation, « il faudra penser à maigrir pour avoir des enfants ! »… j’ai 13 ans, je dois faire dans les 80 kg pour 1,69 m et je suis déjà bien assez complexée (et je ne sais pas encore que je ne veux pas d’enfants)… remarques désagréables à chaque consultation, toucher vaginal extrêmement douloureux (elle appuie fort sur le ventre pour sentir mes ovaires) »

 

06

Dr. Guy Vauban

Gastro-entérologue

8 Rue Isola – 06500 Menton

Témoignage :  » suite à des douleurs au coté droit, sous le foie, j’ai consulté le docteur Vauban gastro-enterologue à Menton (06500) au Méditerranée qui m’a conseillé de me faire enlever la vésicule et m’a demandé « Ça vous dirait pas de faire un bypass ?  » j’ai un calcul dans la vésicule mais il n’est responsable en rien de mes douleurs car lors de mon 2eme avis médical , il s’est avéré que j’avais les intestins irritables et que ça coinçait au côté droit à savoir la vésicule et entre les 2 seins. »

Nathalie Ribeiro de Miranda

16 avenue Marcel Journet – 06370 Mouans Sartoux

Témoignage : « Elle donne des régimes très restrictifs où aucun écart n’est autorisé. Elle est donc très culpabilisante, ce qui est très dangereux en cas de troubles des conduites alimentaires. Or, elle ne cherche pas s’il peut y avoir des contre-indications au suivi de son régime. J’ai un TCA, suivre son régime m’a amenée à avoir de grosses compulsions, que j’ai tenté d’évacuer en me faisant vomir et en faisant du sport à outrance. Elle n’est pas clairement grossophobe mais son comportement me paraît peu éthique. »

13

Dr. Philippe COLLETTE

Médecin généraliste

141 Avenue de Hambourg – 13008 Marseille

Témoignage : « a mis en cause mon IMC pour valider mon contrat de travail »

Dr. Anne SUAU FALABREGUES

Gynécologue

138 Chemin de Château Gombert – 13013 Marseille

Témoignage : « passe son temps à faire la morale sur le poids, même aux patientes de 70 kilos, « olala vous avez pris 800 grammes c’est un drame. »

 

Dr. Jean Remi Saez

Généraliste

avenue de la Rose – 13013 Marseille

Témoignage : « pas foncièrement grossophe mais attitude négligente, maladroite et fermée. Mes parents qui consultent régulièrement sont sans cesse soumis à des remarques sur leurs poids. »

 

Dr. Florence Carles

gynécologue

13 rue Saint Éloi – 13010 Marseille, .

Témoignage : « Met mal à l’aise, parle de poids alors que ça n’a rien à faire dans l’histoire. »

28

Dr. Simona COANDA

Médecin généraliste

2B place Farcot – 28700 Sainville

29

Dr. Jean-Marie TALARMIN

Radiologue

52 rue Emile Zola – 29200 Brest

Témoignage : « Ce médecin appuyait extrêmement fort, j’avais vraiment excessivement mal et je le lui disais et il ne cessait de répéter que c’était à cause de l’épaisseur abdominale…. il l’a même précisé dans le compte-rendu…… quand j’ai revu ma généraliste (un médecin bienveillant), elle m’a dit que c’était n’importe quoi, qu’on faisait de bonnes échos à des femmes enceintes et même à des femmes enceintes ET grosses et que rien ne justifiait qu’on fasse mal à une patiente dans ce contexte… J’en ai gardé des bleus sur l’abdomen…. »

30

Dr. Fanchon Jaussaud (Interne)

Endocrinologue

CHU de Nîmes – service endocrinologie

Témoignage : « Avant même de regarder mon dossier (prise de sang nickel, pas de diabète, pas de cholestérol) elle m’a demandé mon poids et jamais je n’ai autant entendu quelqu’un me dire de « faire attention à ce que je mange », « faire un régime ». Quand je lui ai répondu qu’il était hors de question de faire un régime sa réponse a été :  « mais vous êtes OBESE madame », sans m’écouter elle me rappelle aussi de faire mon test de diabète (le test se fait à 4 mois de grossesse, j’en était même pas à 2 mois )  et le « n’oubliez pas de le faire à jeûn », comme si je passais mon temps à manger. J’en suis ressortie en pleurant et en me sentant comme une merde…  »

31

Dr. Jean Jacques MESTAS

Médecin Généraliste (Conventionné Secteur 1)

1 boulevard Michelet – 31000 Toulouse

Témoignage : « Sans me mesurer, ni me peser il me dit « dans 20 ans vous êtes cardiaque, diabétique ou morte ». J’avais 25 ans, des analyse de sang nickel, je faisais 6h de danse par semaine… je lui ai dit tout ça et j’ai attendu d’être dehors pour m’effondrer… »

Dr. Thierry Babin

Endocrinologue

14 rue du rempart Saint-Etienne – Toulouse

Témoignage : « [Il] m’a prescrit un régime avant même de m’écouter et de lire mes analyses et surtout a eu les paroles les plus méchantes que j’avais jamais entendues : “Vous allez mourir à 50 ans”, “préparez vous à ne jamais avoir d’enfant”, “non mais vous pouvez être franche avec moi, ce qui vous dérange vraiment c’est votre poids!”, “qu’est ce que vous croyiez, que j’allais vous donner une petite pilule et hop, vous alliez maigrir?”, “de toute façon votre thyroïdite, y’a rien à faire, il faut attendre que ça s’aggrave”, “faites-vous poser un anneau gastrique.” »

Dr. Brigitte ATTAL

Gynégologue

75 Boulevard Lascrosses – 31000 Toulouse

Témoignage : « Qui après m’avoir examinée pour mes ovaires polykystiques, m’a dit que ça ne servirait à rien que je revienne la voir tant que je n’aurai pas maigri et qu’il n’y a rien d’autre à faire »

Edmond Garros

Généraliste

1 Rue Notre Dame – 31400 Toulouse

Témoignage :  » Je souffre depuis plusieurs années de douleurs aux deux talons, qui se sont amplifiées au point que j’ai maintenant parfois du mal à marcher. Il a toujours refusé de m’examiner ou de prendre en compte le problème, il a simplement dit « maigris et ça passera ». Mon nouveau médecin m’a fait faire des radios : j’ai des pieds creux. Il suffit de semelles orthopédiques pour régler le problème.
Je suis allæ le consulter car je souffre de dépression et menaçais de me faire du mal. J’avais par ailleurs des TCA (de l’hyperphagie pour être précisæ). Sa réponse : « c’est parce que tu es gros que tu es mal dans ta peau, on va te prescrire ce médicament qui aide à moins manger, ça ira mieux ». Et un endocrinologue pour voir pourquoi je maigrissais pas, aussi. Par contre, il a refusé de me prescrire un suivi psy avant l’endocrino (je ne l’ai jamais vu, j’ai changé de médecin).
Je me plaignais de douleurs aux articulations, en particulier aux mains. Sa réponse : « ce sont des tendinites liées au poids, maigris et ça passera ». Après des radios prescrites par mon nouveau médecin, c’est en fait de l’arthrose – il n’aurait pas pu y faire grand-chose, mais au moins, me prévenir plus tôt aurais permis une prise en charge et un aménagement de mon poste de travail qui sont en cours actuellement, pour éviter que cela n’empire, ce que ça a fait depuis deux ans…  »

Dr. Jean-Pierre GLAZIOU

Cardiologue

Clinique Ambroise Paré – 31000 Toulouse

Témoignage : « Ma généraliste m’envoie chez lui pour une tension légèrement élevée (13,9). La première fois qu’il me voit, je pèse 90 kg pour 1m65, il me
demande d’être vigilante, mais se montre très gentil. Il me revoit un
an plus tard, je suis enceinte, j’ai toujours ma tension à 13,9 avec
des vilains pics, ma généraliste souhaite qu’il me suive une fois par
trimestre. Je pèse 98kg je suis au premier trimestre de ma grossesse.
Et là, ça commence. Il me dit que si je continue à prendre du poids,
je vais finir à 130 kg à la fin de ma grossesse, et que je ne perdrais
pas un gramme. Il me dit qu’il ne comprend pas, qu’il pensait qu’avec
mon travail et mon niveau d’étude, j’étais une personne intelligente.
Quand il dit ça, je ne comprends pas, quel est le rapport entre mon
poids et mon travail ? Il passe mes habitudes alimentaires en revue et
me dis que je lui mens, car si je mange vraiment ce que je lui dis, je
ne devrais pas peser le poids que je fais. Chaque rendez vous avec lui
me procure des angoisses terribles, ma tension explose uniquement
quand je le vois. C’est le syndrome de la blouse blanche, mais juste
de la sienne. Mon bras est trop gros, quand on me fait faire des MAPA
(examen pour relever la tension régulièrement, sur 24h) les résultats
ne peuvent être étudiés car les mesures ne sont pas bien prises. C’est
ma faute, mon bras est inutilisable. J’accouche prématurement 2 jours
avant notre dernier rendez vous. J’avais tellement peur de le voir que
je suis soulagée, je me dis que ma peur a joué dans tout ça. Je finis
ma grossesse à 104 kilos. Un an et demi après la naissance de ma
fille, ma généraliste me renvoie le voir. Je suis terrorisée. Je
demande à mon mari de venir, il est grand et mince. Le mois d’avant,
j’ai fait retirer mon stérilet car nous voulons un nouvel enfant. Je
n’ai pas perdu le poids de ma grossesse, et je me sens bien avec.
J’entre dans son cabinet, il demande à mon mari d’attendre à
l’extérieur. Il me pèse et me dit que je ne sais pas me contrôler.
Quand je lui explique que je mange la même chose que mon mari, il me
rit au visage et une fois de plus, me traite de menteuse, ce n’est pas
possible que je mange comme mon mari, lui il est mince. Il faut que
j’arrête de mentir. Il me demande si j’ai un moyen de contraception,
et oui, cette fois je lui mens, je lui dis que je porte un sterilet
Mirena, et je ne lui dis pas qu’on vient de me le retirer. Là, il me
dit que surtout, il ne faut pas que je l’enlève, si je tombe à nouveau
enceinte, je prendrai au moins 40 kilos, que je ne perdrai jamais. Il
me dit que je devrais envisager la chirurgien bariatrique. Que s’il me
revoit avec ce poids, il ne me laissera pas le choix et m’enverra voir
un chirurgien. Je sors de la visite anéantie, une fois de plus.
J’ai bien eu un deuxième enfant, j’ai fini ma grossesse à 110 kilos,
et je suis retombée à mes 104 kilos aujourd’hui. Chacun des rendez
vous avec lui était un moment terrible, j’en pleurais les jours avant,
je pleurais les jours suivants. J’ai déménagé aujourd’hui, je n’ai pas
eu de suivi cardio pour cette deuxieme grossesse et je vais bien.
J’ai changé mon approche vis à vis des soignants, pour ne plus vivre
ça. »

Dr. Luis TOLEDO

Chirurgien

Clinique d’Occitanie 20 Avenue Bernard Iv – 31600 Muret

Témoignage : « Il a ensuite procédé à l’examen physique : il m’a fait mettre en sous-vêtement et a fait tout le tour de ma personne en faisant des commentaires dans son dictaphone, comme au marché aux bestiaux.

Puis il m’a dit : « on va se revoir deux fois avant l’opération. À chaque fois, je veux que vous ayez perdu du poids par rapport au rendez-vous précédent. Si vous ne perdez rien ou que vous continuez à grossir, je ne vous opérerai pas. » »

Dr. Campourcy Alain

Généraliste

53b route De Blagnac – Toulouse

Témoignage : « Je suis allée le voir pour une douleur au talon. J’avais l’impression d’avoir un clou enfoncé dans le talon. Voici le florilège de la consultation : « Vous êtes plus sucré ou salé ? » « Vous faites du sport ? » « Allez avouez, vous êtes plus pâtisserie. » « Des soucis à la thyroïde peut-être ? » « Ah 11,5 de tension, je pensais plus vu votre poids. » « Votre rythme cardiaque est bon, étonnant. » « Pesez-vous. »

Et aucune auscultation pour le talon… » »

 35

Aurélie Dy-Zanoune

sage femme

6 rue du louis d’or – 35000 rennes

Témoignage : « refus de poser un stérilet car je n’avais pas perdu mon poids de grossesse dans les 6 mois et qu’un stérilet est « interdit » pour les femmes en surpoids (démenti plus tard par d’autres médecins horrifiés). Elle voulait me forcer la main pour prendre des séances supplémentaires de rééducation sportive (non remboursées) « afin de perdre tout ça » en pointant du doigt mon ventre. »

Dr. Claudine Brune Ropert

médecin généraliste

2 rue du gouverneur général Felix Eboué – 35200 rennes

Témoignage : « très gentille, très bon médecin mais obsessionnelle du poids de ses patients, après avoir perdu mon poids de grossesse sans aide médicale le docteur Brune Ropert prend un autre médecin à témoin pour me « forcer à perdre plus de poids et rapidement »en suivant un régime alimentaire très strict + conseils alimentaires farfelus « le pain c’est interdit à vie, ça fait grossir. » »

Béatrice Chlique-Rouxel

 Gynécologue-obstétricienne

163 Bis Av. Général George S. Patton, – 35700 Rennes
Témoignage :  « Je mesure 1m55 pour 98kg. Cherchant un gynécologue pour des douleurs insoutenables et invalidantes lors du SPM et un besoin de contraception, je choisis le plus proche de chez moi.
C’est une femme. Elle me conseille très vaguement concernant les moyens de contraception, elle n’est pas contre la pose d’un DIU sur une nullipare (c’est déjà ça mais ça ne m’intéresse pas) et elle me dit que dans ma situation, fumeuse et obèse, elle ne peut me prescrire qu’une seule pilule, j’apprendrai par la suite que c’est évidement plus que faux.
Lors du frottis, elle cogne à répétions mon pelvis avec son spéculum, je lui dit qu’elle n’est pas au bon endroit pour entrer et elle me fait comprendre qu’elle sait ce qu’elle fait et me somme de me détendre.
Elle fini par décaler son matériel et me fait le pire frottis de ma vie, j’ai ensuite eu des saignements pendant 3 jours.
Je l’ai vue 3 fois, elle a toujours été désagréable, notamment concernant mon poids qui empêchait d’après elle toute autre prescription de pilule que celle qui me rendait malade et concernant mes douleurs elle m’a dit « vous savez, c’est normal d’avoir mal quand on est une femme. » »

42

Dr. Anne SEVESTRE SCHMID 

 Gynécologue-obstétricienne

53 avenue mellet mandard – 42170 ST JUST ST RAMBERT

Témoignage : ‘Je suis traitée pour des problèmes hormonaux depuis mon enfance, sans que la cause exacte n’ait été identifiée.
À 14 ans, je suis allée la voir car mes règles s’étaient arrêtées. Je faisais alors 1m60 pour 65kg. Malgré mes antécédents hormonaux, elle n’a pas cherché et m’a expliqué que c’était parce que j’étais trop grosse, que je mangeais trop et que je devais voir un nutritionniste si je voulais avoir des enfants un jour. Quand on a 14 ans, ça vous marque, surtout quand vous mangez normalement et qu’on vous traite de menteuse.
Elle m’a prescrit la pilule pour soigner mes ovaires « paresseux ». J’ai pris de plus en plus de poids, mes règles ne sont pas revenues, et elle a continué de me culpabiliser 7 ans, jusqu’à ce que je sois assez « mature » pour taper sur la table et demander (à mon généraliste) de voir un endocrinologue. Le verdict a été immédiat: je souffre d’un problème génétique qu’elle aurait dû envisager immédiatement vu mes antécédents.
Mais elle était trop occupée à me traiter de grosse sans volonté ! »

54

Simona Kolopp

Cardiologue

15 Avenue du Maréchal Juin – 54000 Nancy
Témoignage : « Consultation cauchemardesque ! Médecin super jugeante , elle m’a fait peur avec mes analyses sanguines alors qu’elles étaient parfaites. Elle m’a promis une mort douloureuse et quasi imminente, du diabète …. Elle a dit qu’il était temps que je prenne soin de moi (sic ! ) , que je devais faire un régime,  je lui ai demandé si elle connaissait l’étude de la HAS qui montre que les régimes ne servent à rien, elle a répondu qu’il fallait que je mange « 100 gr de viande et 200 de légumes » et que ça n’avait rien à voir avec un régime.
Elle m’a répété que cela allait être difficile de travailler avec moi car je ne voulais rien écouter…
Je suis sortie de chez elle morte de peur et j’ai pleuré jusqu’au lendemain, j’avais RV chez ma généraliste qui m’a bien rassurée sur mon état en démentant tous les propos de la cardiologue . »

 

59

Thierry Laurenty

Généraliste

39 Rue de Bouvines – 59000 Lille

Témoignage : « Discours plutôt sympathique, gros lui-même, m’a prescrit un médoc pour m’aider à perdre du poids (je précise que j’étais pour à l’époque) qui s’est avéré être en fait destiné aux diabétiques, alors qu’il venait de me faire faire une analyse de sang et d’urine hyper complètes qui n’avait révélée aucun souci de ce côté-là. M’a aussi envoyé voir un endocrino absolument horrible pour voir si mon « problème » n’était pas hormonal. »

Dr Pascale DUDEK

Gynécologue

22 Place François Mitterrand – 59760 Grande-Synthe

Témoignage : « Gynécologue de ma mère, j’y vais depuis mes 15 ans a cause de règles extrêmement douloureuses, chaque consultation était suivie d’une pesée avec des remarques très dures sur mon poids alors qu’a ce moment la je n’étais même pas en surpoids, si j’avais le malheur de prendre 1kg je pouvais être sur de ressortir de son cabinet en pleurs. Mes douleurs de règles étaient dues pour elle à mon poids, et je n’avais le droit qu’a du Spifen car j’exagérais. Aujourd’hui grâce à mon nouveau gynécologue je sais que c’est dû à une endométriose. »

Dr Brigitte Willems

Psychiatre

124 Rue Jean Jaurès – 59491 Villeneuve-d’Ascq

Témoignage : « Suite à un déménagement, je dois changer de psychiatre afin de me faire suivre pour ma dépression. J’ai pris le Dr Willems car c’était la seule qui n’avait pas d’attente pour la prise d’un rendez vous. Pas étonnant. Je déconseille ce psychiatre à toutes les personnes en surpoids. Elle a passé la séance de 3/4 d’heure à parler de mon poids. Fixation totale sur l’aspect médical du surpoids : Mais vous manger combien de repas  par jour ? Vous êtes sur que vous ne manger pas entre les repas ? Vous mangez beaucoup trop gras ? Avez vous penser à votre coeur ? Et vos genoux ? C’est pas normal d’être en surpoids à votre âge….

j’ai eu l’impression d’être chez une diététitienne qui me ferait culpabiliser….
Bon sinon elle s’est pas occupé de ma dépression : Le comble pour un psychiatre.  »

66

Dr. Eric BARANAUSKAS

Médecin généraliste

4 rue Ferdinand de Lesseps – 66280 Saleilles

Témoignage reçu : « Je ne suis pas du tout en surpoids mais il juge bon de calculer mon IMC à chaque visite et à me mettre en garde. »

69

Dr Annie CLavier

Endocrinologue

9 quai Jean Moulin – 69001 Lyon

Dr. Alessandra Giannesi

Gynécologue-obstétricienne

12 rue Émile Zola – 69002 Lyon

Témoignage reçu :  « Pour envisager une grossesse sous 1 an il fallait que j’aie recours très rapidement à une chirurgie de l’obésité. Elle commençait déjà à me proposer tel hôpital, tel spécialiste. Elle n’a jamais parlé de régime, au contraire, la chirurgie c’est LA solution miracle. Une grossesse en l’état serait beaucoup trop dangereuse pour moi et pour le bébé. Diabète, tension, gros bébé, risque de mortalité augmenté… J’étais en pleurs mais si je suivais son discours, elle ne voulait que mon bien. Suite à ce rendez-vous je me suis réellement mis dans la tête que je serais égoïste de tenter une grossesse avec les risques que mon obésité ferait courir à mon enfant. J’ai mis des mois à l’envisager de nouveau. J’ai trouvé une autre gynécologue. J’ai mis 1 an à tomber enceinte, problèmes de cycles irréguliers. Au final ma grossesse a été parfaite médicalement, pas de tension, pas de diabète, bébé 3,4kg, et si j’ai eu une césarienne c’est à cause du col qui ne s’ouvrait pas, rien à voir avec le poids. »

Dr. Jean-Jacques Picchetti

Médecin généraliste

1 rue de Roquette – 69009 Lyon

Témoignage reçu : « Si vous voulez continuer à vivre quelques années, je vous conseille d’aller chez un cardiologue et de maigrir, c’est du suicide. » « C’est sûrement des charlots qui ont du vous prendre la tension parce que bon … (sous entendu, vous me mentez sur votre tension habituelle, je devine que vous me mentez sur votre taux de cholestérol, vu votre état.) »

Dr. Grégoire Manoelian

Généraliste

2 Rue de Gerland, 69007 Lyon

Témoignage reçu : Je suis allée le voir pour une angine. Ce n’était pas mon médecin traitant. Je faisais alors 90kg pour 1m60. Il m’a proposé directement un anneau gastrique en me disant que j’étais trop grosse et mangeait trop. Il ne m’a pas cru quand je lui ai dit que j’étais suivie par un endocrinologue et que mon obésité n’était pas alimentaire.

Dr. Helene Roux

Nutritionniste 
Centre Péricaud – 29 Rue Péricaud – 69008 Lyon
Témoignage : « Bon, je sais que l’on ne va pas voir un nutritionniste pour ne pas entendre parler de son poids, ceci dit cette personne a une méthode très stricte et exclusive, aucune prise en compte des TCA, de l’aspect psychologique etc… Propose un régime strict et universel, sans aucun suivi personnel. Personne peu chaleureuse et critique. Dangereuse à mon avis. »

73

Dr. Chantal Patijaud

Gynécologue – Obstétricienne

4 Avenue d’Annecy – 73100 Aix-Les-Bains en Savoie

Témoignage : « J’allais chez elle pour des cycles très irréguliers et des règles douloureuses avec des antécédents de kystes ovariens, après m’avoir pesée elle m’a dit « Vu votre poids vous devriez vous estimer heureuse d’avoir encore vos règles. Et si vous envisagez d’avoir des enfants il va falloir perdre tout ça ! », et je suis repartie comme je suis venue, après un frottis douloureux. Ça va faire trois ans depuis ce rendez-vous, je n’ose plus aller voir de gynéco, de peur d’être encore une fois humiliée et réduite à mon poids. »

75

Professeur Jean Marie ANTOINE

Gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction

Hôpital Tenon – Maternité Le Lorier 4e étage
4 rue de la Chine – 75020 Paris

Témoignage reçu : « Nous a refusé une deuxième tentative de PMA parce que ma compagne était « trop grosse » sans lui donner d’objectif de poids » ; « ne nous regarde pas en face, méprisant à notre égard, on lit facilement le dégoût sur son visage »

Docteur Philippe Diaz

Gynécologue

52, rue du Rendez-Vous – 75012 Paris

Témoignage reçu : « Insiste sur le fait qu’il n’y avait pas de gros-se-s dans des contextes tels que la déportation. » « Insiste à chaque fois sur la nécessité de perdre du poids de manière urgente, sans parler de risques en lien avec sa spécialité médicale. » « A refusé de me prescrire un stérilet au cuivre et m’en a prescrit un hormonal alors que je n’en ai jamais demandé. »

Dr. Juliane Berdah  

Endocrinologue

Pitié Salpetrière – 75005

Témoignage reçu :  » (Elle) ne cessait de m’humilier pour mon poids en me traitant comme une idiote finie, me traitait de menteuse par rapport à mon carnet alimentaire ou mon exercice physique. Quand elle me pesait, elle me forçait à regarder le poids, elle me disait que c’était laid d’être gros et qu’il fallait remédier à ça. Quand elle analysait mon carnet alimentaire, cela ressemblait presque à un interrogatoire de police, genre série TV. Elle me disait que je mentais, me forçait à « avouer » mes fautes. (…) Elle a forcé mes parents à venir à une consultation, les a humiliés en leur disant qu’ils ne savaient pas me surveiller, que manger devant la TV n’était pas de l’exercice physique (elle pensait vraiment que je ne faisais que ça), elle leur a carrément expliqué comment se servir d’un vélo. Le tout devant moi. (…) J’ai été hospitalisée quelques jours et j’ai eu une compagne de chambre ayant la même spécialiste. Elle m’a confiée qu’elle aussi ressortait toujours en pleurant, en se sentant humiliée. J’avais 18 ans et elle 50. Nous n’étions pas deux ados émotives. »

Nicole François

Kinésithérapeute

12 rue de la Maison Blanche – 75013 Paris

Témoignage : « Moi : 80 kg pour 1m66 après une grossesse. Elle : « il faut faire quelque chose pour ce poids ! Vous n’allez pas rester comme ça ! Pas possible ! »… Et le regard dégoûté. La séance suivante, elle me reluque, pince le gras de mon ventre, et me dit « Ben alors ? Le régime ?! Faut arrêter de manger, là ! Vous finissez les petits pots du bébé ? »

Monique BARBERY

Gynécologue

20 rue de la Plaine – 75020 Paris

Témoignage : « J’étais venue la voir pour un problème précis, mais elle n’a pas vraiment été à l’écoute… Pendant toute la consultation elle m’a fait des réflexions sur mon poids : que je devrais arrêter la pilule si je ne faisais pas de régime, que mes problèmes devaient venir du fait que je portais des pantalons trop serrés… Elle a fini par me donner les coordonnées d’un nutritionniste alors que je n’avais rien demandé, en oubliant de me prescrire une crème dont elle m’avait parlé. Je suis sortie de la consultation en état de choc, culpabilisant, j’ai mis quelques minutes à réaliser que ce que j’avais subi était de la grossophobie, grâce à mes lectures de témoignages similaires sur Internet. »

Dr. Marie LEONARDI

Médecine du travail AMI – 39 rue Mademoiselle – 75015 Paris

Témoignage : ‘J’avais déjà eu l’occasion de la voir il y a un an, elle m’avait indiqué qu’il fallait impérativement que je perde du poids et que j’étais obèse (environ 70kg pour 1m53) sur un ton très mal aimable.

J’ai changé de boulot et ai donc dû y retourner juste un an après. Après pesée il s’avérait que j’étais à 84kg (sans malheureusement avoir grandi entre temps). Après avoir eu l’air déçu que bilan sanguin (fait ailleurs), tension, pression artérielle et cœur aillent bien, elle m’a redit avec insistance que je devais maigrir. Son conseil ? Arrêter totalement de manger.
Quand je lui ai dit non, et expliqué qu’en plus j’avais des habitudes alimentaires relativement saines (3 repas par jours, fruits & légumes, bio, préparé maison le plus souvent), elle a continué en me disant que je pourrais au moins sauter le dîner, que je consommerais mon gras.
J’ai reitéré mon refus, elle m’a presque engueulée en disant que je pourrais au moins faire un effort, que j’étais beaucoup trop grosse.
Bref, pas très agréable comme entrevue. Une collègue de mon ancien boulot a le même souci depuis plusieurs années avec cette même docteure. »

CABINET DU DR CELDRIC LABOURDETTE, PARIS

Anesthésiste

Clinique Ste THERESE ou 9 rue Gustave Doré – 75017 Paris

Témoignage : « Je lui réponds que je suis en bonne santé, les résultats le prouvent, que je n’ai pas d’antécédents familiaux (ma mère a la même morphologie que moi, elle a fait 6 gosses, elle a 65 ans, et elle va très bien merci). Il me dit « On n’attend pas qu’un avion se crashe pour agir. »

J’ai trouvé ça très violent, mais il ne voulait pas changer de sujet et avancer sur le questionnaire normal de la consultation/anesthésie.

J’ai donc dû lui expliquer que j’ai déjà perdu du poids 6 à 8 kilos lors de la canicule 2003, et je ne me suis pas reconnue, je ne me sentais pas bien ainsi. Mes frères aussi étaient ronds. La différence c’est qu’ils ont pris 25cm. Et moi j’ai gardé mon 1m60.

Il a alors insisté sur le fait qu’il me trouvait jolie, séduisante, et que ça n’avait rien à voir avec ça. Mais que là il s’agissait de son devoir de me le dire. Que c’était pour mon bien etc. Il a vu que j’étais agacée donc on a pu avancer. »

90

Dr. Jean-Francois Fayol

Gynécologue-obstétricien

4 Avenue Jean Jaurès – 90000 Belfort
Témoignage : « Il y a 2 ans, et après avoir essayé pendant 2 ans de faire un enfant, je suis allée chez un gynécologue qui m’a dit « perdez 20kg et revenez me voir ensuite, on envisagera alors d’entamer une procédure de PMA. »
Je suis aujourd’hui en procédure PMA ailleurs et personne ne m’a fait de remarque sur mon poids. »

91

Dr. Michèle OGER

Gynécologue-obstétricien

3 Square des Paulownias – 91370 Verrières-le-Buisson

Non safe / Grossophobe / Maltraitante avec le corps gros

Témoignage : « Les gens comme moi rendent son travail difficile. » / « Vous n’aurez jamais d’enfants sans maigrir (sans autre examen que le visu). » / « J’y vois rien à travers le gras. »

92

Dr. Michèle FRANCO

Gynécologue-obstétricienne

81, route de la Reine – 92100 Boulogne Billancourt

Témoignage reçu : « J’avais pris 1 kg au 1er trimestre, pour un poids de départ de 85kg pour 1m65 : « Oh lala c’est beaucoup trop, faut pas prendre plus de 10kg, faut pas manger trop sucré, pas plus de deux fruits par jour ». Et échographie en endovaginal sans demander ni prévenir car « on voit moins bien avec la masse graisseuse. » »

Dr Marie-Claude Benattar

Gynécologue

3 avenue Desfeux – 92100 Boulogne-Billancourt
Témoignage : « Me reçoit 8 minutes au total, frottis compris, pas de questions, m’explique qu’elle me facturera la pose de DIU 150 euros vu mon état ».

Docteure Catherine Chemla

Médecin généraliste

29 Avenue de la République – 92120 Montrouge
Témoignage : « J’y allais pour une angine, elle ne m’a pas soignée mais m’a parlé du bypass, quand je lui ai expliqué que je n’étais pas opérable, elle m’a répondu « ah bah vous allez mourir alors. » »

Docteur Jean-Jacques Lambert

Généraliste

Rue Jules Michelet – Colombes 92700

Témoignage : « Fait des remarques insidieuses sur le poids quel que soit le motif de consultation. Si on essaie de lui dire qu’on est pas là pour ça, il part en monologue sur la société d’individualisation qui fait qu’on se cache derrière son métabolisme pour justifier de manger n’importe quoi, que de son temps il n’y avait pas de gâteaux dans les boulangeries en semaine et que pour maigrir il faut voyager dans sa tête.

Parallèlement il n’écoute rien de ce qu’on peut lui répondre, et fait refaire des examens déjà réalisés avec un spécialiste parce que « si votre hypothyroïdie est régulée, vous auriez dû maigrir ».  »

Elisabeth ORLIAC

Gynécologue

Nogent-sur-Marne
Témoignage :  » Lors d’une consultation de routine, elle m’a demandé de me peser et m’a ensuite demandé ce que je comptais faire avec ce poids avant d’affirmer qu’à part la chirurgie, rien ne serait efficace. Ceci sans connaître les raisons de la prise de poids, ni mes habitudes alimentaires, bref, très désagréable et surprise que je lui parle de sport et de rééquilibrage alimentaire… »

Dr. Elisabeth MARGUERITAT

Gynécologue

6 résidence Galande – 92320 CHATILLON
Témoignage : « Rendez-vous de routine pour un contrôle et un frottis, le premier depuis mon arrivée en région parisienne. Je me tourne vers le gynécologue le plus proche de chez moi.
L’examen se déroule comme d’habitude avec mon précédent gynécologue: déshabillage, pesée, examen, prélèvement.
J’avais l’habitude de m’entendre dire de surveiller mon poids et d’avoir des recommandations nutritionnelles, mais là j’ai été tellement surprise que je suis restée scotchée : au-delà de me dire qu’il fallait manger un bol de soupe le soir et du blanc de poulet, elle m’a demandé qui était mon médecin traitant et a pris son téléphone et l’a appelé devant moi et lui a dit qu’il devait me rencontrer pour me faire perdre du poids.
Je me suis rarement sentie aussi mal, surtout en sortant de chez un médecin. Je n’ai jamais fait les prises de sang qu’elle m’a prescrites « à faire mais pas après un bon repas hein ! ». J’ai mis 2 ans à retourner chez une autre gynécologue qui m’a dit recevoir beaucoup de patientes dans mon cas.

 

 

Publicités